C’est une évidence... La formation continue est déterminante pour la réussite
Air Conditioning Compressor
FacebookTwitterLinkedInEmailPrint

C’est une évidence... La formation continue est déterminante pour la réussite

Chaque année, le fossé technologique entre la première monte et le marché de la rechange se comble. Le fait de connaître les dernières tendances en matière de réparations peut contribuer à améliorer les délais d’entretien, éviter les retours et accroître la satisfaction globale de la clientèle.

Il en va de même pour les réparations apparemment simples : que les réparations soient simples ou complexes, l’application systématique de bonnes pratiques permet d’éviter une panne de pièce ou un mauvais diagnostic éventuel.

Bonne pratique n° 1 : préparation du compresseur avant utilisation

Pensez-vous qu’un moteur remis à neuf fonctionnerait correctement s’il n’était pas préalablement lubrifié ou si le carter moteur ne contenait qu’un quart d’huile au premier démarrage ? Bien sûr que non.

Il en va de même pour les compresseurs. Il n’y a aucune différence. Pour que le compresseur fonctionne correctement au démarrage, il doit être rempli de la bonne quantité d’huile et être retourné, manuellement, au moyen du bon outil de rotation pour compresseur, de façon à ce que tous les composants internes soient « préalablement lubrifiés ».

Des bruits et une défaillance prématurée sont possibles si cette procédure de lubrification préalable n’est pas réalisée avant d’utiliser le compresseur. Il existe deux types de compresseurs : avec et sans huile. Sur les compresseurs avec huile (préalablement lubrifiés), la nouvelle huile doit être vidangée, puis le bon type d’huile doit être réinstallé en quantité correcte. Sur les compresseurs secs, ou sans huile, le bon type d’huile doit être ajouté en quantité correcte avant d’utiliser le compresseur.

Quel que soit le type de compresseur, les instructions fournies avec ce dernier indiquent comment le lubrifier et le retourner correctement avant utilisation.

 

Bonne pratique n° 2 : rinçage du système de climatisation

Lorsque vous rincez le système de climatisation avec des produits chimiques, vérifiez l’absence de produit de rinçage résiduel. Sinon, ce produit pourrait diluer et contaminer le lubrifiant du compresseur, entraînant des bruits et la défaillance prématurée de ce dernier.

Lorsque vous rincez un système de climatisation, il est essentiel d’utiliser le matériel, les produits de rinçage et les procédures approuvés par l’équipementier pour limiter autant que possible les problèmes dus aux résidus de produit de rinçage éventuels.
 

 

Bonne pratique n° 3 : utilisation du lubrifiant recommandé

Cela paraît simple... Il suffit d’utiliser le type de lubrifiant recommandé dans les instructions fournies avec le nouveau compresseur. Malheureusement, des compresseurs tombent en panne tous les jours faute d’avoir utilisé le bon lubrifiant.

En l’absence de lubrification correcte, le compresseur n’a que peu, voire aucune chance d’être stable à long terme. Plusieurs types de lubrifiant sont disponibles sur le marché en fonction du système de climatisation. L’huile PAG est le lubrifiant le plus courant. Il est important d’utiliser une huile PAG de qualité supérieure et que le technicien suive les instructions fournies avec le nouveau compresseur afin d’ajouter le bon type et la bonne quantité d’huile au bon endroit.

Des huiles d’ester sont également disponibles, mais elles ne doivent pas être utilisées car elles risquent de se détériorer en cas de forte chaleur, et par conséquent d'entraîner une lubrification inefficace et une défaillance du compresseur.

Step by Step
1
Ensemble rotatif

Voici l’ensemble rotatif d’un compresseur de climatisation détruit suite à un manque de lubrification au démarrage.

Notez la couleur bleu métallique des pièces qui ont surchauffé et se sont grippées, entraînant une panne catastrophique.

 

2
Ensemble à piston détruit

Il s’agit de l’ensemble à piston détruit d’un compresseur qui est tombé en panne par manque de lubrification.

Le lubrifiant extrait du compresseur était fin (faible viscosité) et avait une odeur de produit de rinçage chimique.

 

3
Compresseur défectueux

Il s’agit de la partie interne d’un compresseur défectueux ; le lubrifiant s’est transformé en boue noire épaisse.

Les huiles d’ester, dont l’utilisation est déconseillée dans les compresseurs Delphi, peuvent entraîner une rupture thermique en cas de forte chaleur, et former de la boue semblable à celle-ci.

 

4
Lubrification des compresseurs

Lorsque vous lubrifiez un compresseur dont le carter est pourvu d’un bouchon, veillez à purger et à installer le lubrifiant par cette ouverture de façon à ce que l’huile accède directement à l’ensemble rotatif interne du compresseur.

5
Remplacement d’un compresseur
Pourquoi et quand doit-on changer le compresseur ?
  • Manque ou excédent d’huiles réfrigérantes
  • Corrosion interne
  • Manque d'entretien (changement périodique de la bouteille déshydratante)
  • Circuit bloqué : bouteille déshydratante obstruée et/ou détendeur bloqué
  • Pas de rinçage ou rinçage incorrect du système après installation d’un nouveau compresseur
  • Problème électrique dans l’embrayage

Un compresseur défectueux génère :

  • Une panne totale du système de climatisation
  • Un risque potentiel d’endommager les autres composants de climatisation